Douceur estivale pour les cervidés

L’été, les cervidés vivent en bordure de la forêt, ce qui leur permet de varier leur nourriture. Pour les cerfs, la saison est fondamentale pour faire croître ses bois encore en velours. Le besoin en sels minéraux est très important pour assurer cette croissance et, mais aussi refaire des forces avant le brame et la période hivernale.

Pour les biches, la période est à l’élevage des faons, qui viennent de naître en mai, juin et comme pour les mâles, la richesse de l’alimentation sont d’une importance cruciale pour leur permettre de refaire le plein d’énergie. Les faons apprennent la vie, jeux dans la harde, découverte du territoire, lieu de gagnage, lieu de refuge… Ils prennent petit à petit leurs habitudes au sein de la harde.

Le jeune cerf

Pendant cette période qui s’étend de mai à mi-août, les cerfs vivent ensemble, bien cachés, les biches de leur côté sont en hardes, au sein des cellules familiales classiques chez les cervidés, faons, bichettes, et jeunes cerfs de l’année précédente. À partir de mi-août, foins et moissons sont passés, cerfs, biches se retrouvent de nouveau en forêt. Les cerfs commencent déjà le repérage et marquage de leur territoire de brame, mais tout en restant très discrets.

Voici une série estivale de mes rencontres 2019. Toutes les images proposés sont comme à mon habitude réalisées à l’affût et dans le plus grand respect possible de la faune sauvage observer.
N’hésitez pas à commenter, à partager. Je me ferais un plaisir d’échanger.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *