Renard, drôle de vie

Nuisible Goupil

Le mal-aimé des campagnes à l’espérance de vie d’environ 3 ans en France à l’état sauvage, alors qu’il peut normalement vivre 14 ans, est pourtant un auxiliaire essentiel pour la nature, et l’agriculture. Combien de temps encore ignorer qu’il se nourrit essentiellement de micro mammifères, comme les mulots, rats taupiers… L’espèce est toujours et jusqu’en 2018 classée comme nuisible dans l’Allier, par l’Arrêté du 30 juin 2015 du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’energie.
Voici ses modalités:
Arrêté du 30 juin 2015 pris pour l’application de l’article R. 427-6 du code de l’environnement et la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classés nuisibles
NOR : DEVL1515501A
Le renard (Vulpes vulpes) peut toute l’année être :
– piégé en tout lieu ;
– déterré avec ou sans chien.
Il peut être détruit à tir sur autorisation individuelle délivrée par le préfet entre la date de clôture générale et le 31 mars au plus tard et au-delà du 31 mars sur des terrains consacrés à l’élevage avicole.
Sans préjudice des dispositions prévues par l’article R. 422-79 du code de l’environnement, cette autorisation individuelle peut être délivrée à une personne morale délégataire du droit de destruction en application de l’article R. 427-8 de ce même code.
Les destructions par tir, piégeage ou déterrage du renard effectués en application du présent arrêté sont suspendues dans les parcelles où les opérations de lutte préventive chimique contre les surpopulations de campagnols sont mises en œuvre en application de l’arrêté du 14 mai 2014 susvisé, et ce pendant la durée de ces opérations de lutte préventive.

Pour la saison de chasse 2016-2017, 93 préfets ont autorisé la chasse à tir du renard dès le 1er juin, soit pendant 9 mois. En France, l’exception est en fait la règle dans l’écrasante majorité des départements…
Nuisible pour le plaisir de la chasse, et bien sûr pour protéger avant la plombée les poulets de tir, perdrix, faisans , canards d’élevage tellement inadaptés à la vie sauvage.
Drôle de de vie ! non. Alors, difficile de souhaiter longue vie au renard, par contre espérons tous son déclassement d’espèce nuisible en 2018.

À chaque rencontre je me régale de ses attitudes, je vous propose un jeune mâle dans les foins.

 

 

 

 

Christophe

Christophe Rué, auteur photographe : photographie nature et animalière, mammifères, oiseaux, paysages.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. anatolem dit :

    Magnifique photographie du chasseur de mulots.
    A pluche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *