Au revoir Jean Louis

 


 

Tu as choisi de nous laisser au moment où la forêt va résonner de ses raires. Tu m'as souvent surpris, par tes colères, par ton calme, par ta fougue, par ta patience, par ta rudesse, par ton écoute et par tes convictions. Dans la grande chênaie, ton enthousiasme a souvent réchauffé les plus froides journées d'hiver. Ta connaissance et ta passion pour la forêt, pour les cerfs m'ont parfois impressionné. Tu es maintenant mêlé à l'âme de Tronçais. Veille bien sur notre belle forêt et sois tranquille.

 

Pour Jean-Louis

 

Voici un cerf comme tu les aimais, fort, avec du caractère et courageux.

 


 

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Au revoir Jean louis puisque la vie semble en avoir décidé ainsi.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.