Non, le renard n’est pas un nuisible

En plein confinement, alors que les déplacements non professionnels ne sont pas autorisés, j’ai eu la chance de suivre une portée de renardeaux élevée toute proche de la maison. Ce terrier situé dans une zone bien dégagée, et très calme m’a permis de réaliser des images dans une ambiance lumineuse et sans déranger ces occupants. 

La chasse est restée interdite pendant ce premier confinement. Ce terrier connu de nos bons gestionnaires est habituellement systématiquement visité, et les portées détruites, piégées, déterrées. Les saisons s’égrainent et les queues de renard sont exposées fièrement sur les portes de grange, oui, oui… Le moyen âge. Alors oui le renard mange des poules, dans les poulaillers mals protégés, et des perdrix issues de lâchers aussi sauvages que des poules de bassecours et utiles seulement au plaisir du chasseur qui les tirs ou qui s’enorgueillit de croire qui repeuple les campagnes.

Le renard consomme des mulots, limaces, fruits… Il régule la population des petits rongeurs et contribue à limiter l’expansion de la borréliose de Lyme, qui touche nombre de forestiers et d’habitants des campagnes de dans l’Allier.

La pullulation du renard n’existe pas, il régule seul sa population en fonction de la capacité de nourriture de son territoire.

Les connaissances actuelles de l’espèce permettent de dire que le renard n’est pas une espèce qui nuit à la nature, donc arrêtons de le pourchasser sans cesse et laissons-lui sa place et son rôle. 

Je vous conseille cette courte lecture claire et précise. Protégeons les RENARDS !



Affûts & Photographie animalière, Ma chaîne YouTube, Abonnez-vous !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. anatole M dit :

    Merci pour le partage de cette vidéo avec ces jeunes renards et les photos.
    Cordialement et au plaisir de découvrir vos nouveaux clichés en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.