Déranger la faune sauvage

Le pas à pas de la nuisance humaine

Un billet d’humeur (mauvaise humeur !! ) et quelques images automnales de ce qu’il ne faut pas faire et qui illustrent un début de matinée terrible, devenu habituel pour des cervidés dérangés sans cesse en forêt de Tronçais.

Alors observations, oui, mais uniquement à l’affût, c’est la seule manière respectueuse de s’imprégner de ces instants magiques en forêt.

Il est pourtant si simple de s’asseoir et d’observer, beaucoup des visiteurs d’automne essayent d’approcher les cerfs pour voir, mais surtout pour faire la photo du siècle, comportement stupide au même titre que pratiquer la chasse pendant cette période, même si les conséquences sont moindre, mais les défenseurs de la faune sauvage feraient bien d’y regarder à deux fois avant de faire la leçon aux premiers écologistes de France.

Alors observations, oui, mais uniquement à l’affût, c’est la seule manière respectueuse de s’imprégner de ces instants magiques en forêt.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *